D O C U M E N T 7 0 M A R C H 1 9 2 2 1 6 3
Nos étudiants, et leurs professeurs seront en vacances pour Pâques du 9 au 24
Avril. Le mieux serait que vous puissiez venir dans les derniers jours de Mars pour
rester ici une dizaine de jours et avoir quatre ou cinq réunions avec un jour d’inter-
valle chaque fois pour ne pas vous soumettre à une fatigue trop grande. En venant
le 28 ou le 29 Mars, vous auriez le temps nécessaire.
Je pense pouvoir arranger les choses sous la forme, que vous désirez, de discus-
sions dirigées par
vous.[3]
Si vous le voulez bien, après m’être assuré de cette pos-
sibilité, je vous soumettrai demain ou après-demain un programme tenant compte
de ce qui intéressera le plus ceux qui éprouvent encore ici quelques difficultés à
bien vous comprendre. Il est bien entendu que nous espérons vous voir venir avec
Madame Einstein qui vous a je crois accompagné aux Etats-Unis et qu’on sera très
heureux d’avoir ici avec vous.
Comme la crise du logement continue à sévir ici et que, dans les hôtels très en-
combrés vous serez peu tranquilles, je puis mettre à votre disposition un petit ap-
partement très silencieux, situé près du Jardin des Plantes, à dix minutes de marche
du
Collège[4]
et à cinq minutes de l’endroit j’habite
actuellement.[5]
Vous y se-
riez seuls avec, pour le service, une personne qui parle allemand. Il n’y a pas le té-
léphone et l’installation est très simple mais vous vous y trouverez peut-être
mieux que dans un grand caravansérail les journalistes viendraient vous déran-
ger en personne ou par fil. Votre adresse pourrait, si vous le désirez, n’être connue
que d’un petit nombre de personnes qui auraient la joie égoïste de vous avoir
plus près d’elles, dans le quartier des Ecoles.
La chose la plus urgente est que vous me disiez si vous pouvez venir avant nos
vacances de Pâques, du 28 Mars au 9 Avril par exemple. Nous pourrions peut-être
ensuite, si vous avez le temps, passer quelques jours à la campagne ensemble.
A bientôt, mon cher ami, et croyez-moi votre bien affectueusement dévoué
P. Langevin
ALS. Langevin, L. 1972, pp. 13–14. [15 347]. Written on letterhead “Collège de France Laboratoire
de physique expérimentale.”
[1]Einstein accepted the invitation in the preceding document, after initially having declined it (see
Doc. 63).
[2]Maurice Croiset (1846–1935) was Professor of Greek Language and Literature at the Collège
de France and its president (administrateur).
[3]Einstein had expressed his preference for this form in the preceding document.
[4]It concerns the apartment in the Rue Humboldt (now Rue Jean-Dolent) of Langevin’s friend
Giovanni Malfitano (1872–1941), head of the Laboratoire de chimie physique of the Institut Pasteur
(see Docs. 122 and 123).
[5]For Langevin’s address, see the dateline.
Previous Page Next Page