D O C U M E N T 3 5 5 S E P T E M B E R 1 9 2 2 5 0 9
355. From Raymond de Rienzi
Paris, 6, rue Herschel
(VIe),
le 15 Septembre 1922
Cher grand ami,
Les journaux français parlent des menaces dont vous seriez l’objet de la part de
nationalistes
allemands.[1]
Je tiens à vous dire combien cela nous émeut et combien
nous sommes attristés et indignés de voir ainsi menacée une vie si belle et si
précieuse
Vous souvenez-vous de ce que, devant Notre-Dame, nous disions du courage des
savants?[2]
Vous avez eu le courage de rester à l’écart de l’universelle folie, et voici
que les fous se retournent contre vous
Les journaux disent que vous vous retirerez en Extrême–Orient. Il est difficile
de croire ce que disent les journaux, mais s’ils disaient vrai, comme vous auriez
raison!
Comme vous auriez raison de fuir l’Europe cannibale qui ne comprend plus la
grande voix de la Science Nous sommes quelques uns à rougir de honte en pen-
sant que le gouvernement qui n’hésite devant aucune dépense quand il s’agit de
canons ou d’obus, n’a pas été capable de dépenser 200 000 francs pour étudier
l’éclipse du 24 Septembre prochain
…[3]
J’en attends avec impatience et émotion
les observations. Moins que vous, évidemment, mais avec le grand desir de voir
confirmées des théories que j’admire. Cette confirmation vous consolera, je pense,
de la méchanceté et de la bêtise des hommes.
Si, un jour, vous pensiez trouver à Paris la sécurité et le calme necessaires à vos
travaux, vous savez, n’est-ce pas? avec quelle joie nous nous consacrerions à vous
faciliter toutes choses. Ce serait l’honneur de toute notre vie que d’avoir pu vous
être utiles.
Je vous prie d’agréer, cher grand ami, l’expression de mon admiration fidèle et
de ma vive amitié
R. de Rienzi
ALS. [44 782]. Written on the author’s letterhead.
[1]On 13 September, for example, Le Petit Parisien carried a short article on its front page entitled
“Einstein threatened with death by German reactionaries. He decides to embark on a voyage to the
Far East” (“Einstein menacé de mort par les reactionnaires allemands. Il se decide à faire un voyage
en Extrême-Orient”).
[2]For Rienzi’s reminiscences of his meeting with Einstein in Paris, see Doc. 267.
[3]See Doc. 46, note 2, for more on the eclipse.
Previous Page Next Page