D O C U M E N T 3 4 4 O C T O B E R 1 9 2 4 5 3 9
344. From Paul Langevin
Paris, le 23 Octobre 1924
Mon cher ami,
Je viens d’accompagner à Orleans pour le présenter au public M. le Dr Gumbel
qui fait en ce moment une très utile tournée de conférences dans plusieurs villes de
province
françaises.[1]
Il a été admirablement accueilli dans celle je viens de le
conduire. Il m’a dit que vous êtes en moment à
Leiden.[2]
Peut être cela vous per-
mettra-t-il d’accepter l’invitation suivante que je n’ai pas osé vous transmettre plus
tôt pour ne pas vous demander de Berlin un déplacement bien considérable.
Il s’agit de venir à Paris pour participer, dans les premiers jours de Novembre (4,
5 ou 6 Novembre) à une ou deux réunions, dont un dîner, pour préparer l’organisa-
tion de cette Union intellectuelle dont je vous ai déjà parlé et à laquelle s’intéressent
tous nos amis d’ici et beaucoup
d’étrangers.[3]
Je saurai demain de manière plus
précise la date exacte dont je vous informerai de suite. Vous savez combien nous
serions heureux de vous revoir ici—de manière très discrète, autant que vous pour-
riez le désirer. On vous installerait dans un coin tranquille.
Je viens de recevoir de M. Lorentz la confirmation que la réunion prévue à
Bruxelles pour la bibliographie aura lieu les 7 et 8
Novembre.[4]
Si vous pouvez ve-
nir ici, nous repartirions ensemble.
Rappelez-moi, je vous prie, au bon souvenir de nos amis de Leiden, en particu-
lier de M. et
Mme
Kamerlingh Onnes et de M. et
Mme Ehrenfest.[5]
Je viens de voir ici M.
Bose[6]
dont vous m’avez parlé à Genève et qui désire tra-
vailler en Europe pendant deux ans. Il semble tout-à-fait intéressant. Un véritable
Indien, méditatif et tranquille. Vous le verrez si vous pouvez venir.
Bien affectueusement à vous
P. Langevin
ALS. [15 371]. There are perforations for a loose-leaf binder at the left margin of the document. Writ-
ten on letterhead “Collège de France, Laboratoire de Physique Expérimentale.”
[1]Emil J. Gumbel (1891–1966) was a Privatdozent for mathematical statistics at the University of
Heidelberg and a leading member of the German League for Human Rights. He was touring French
cities as a representative of the German League for Human Rights, which engaged in an exchange
program with representatives of the French League of Human Rights who visited German cities (see
Brenner 2001, p. 49).
Previous Page Next Page