D O C U M E N T S 3 5 4 , 3 5 5 O C T O B E R 1 9 2 4 5 4 7
354. From Paul Langevin
Paris, le 31 Octobre 1924
Mon cher ami,
Je comprends très bien qu’il vous soit impossible de venir de si loin en ce mo-
ment et je ne vous aurais même pas posé la question si je ne vous avais cru encore
à
Leyde.[1]
J’y ai trouvé une occasion de vous écrire et d’avoir des nouvelles de
vous—ce qui ne me fait pas trop regretter de vous avoir dérangé à ce sujet.
Nous comptons voir ici M.
Scheel[2]
Vendredi et Samedi prochains pour causer
de bibliographie.
Comme je n’ai pas son adresse, je vous serai très reconnaissant si vous pouvez
lui faire parvenir avant son départ de Berlin le mot ci-joint, en m’excusant d’avoir
encore recours à vous pour faciliter ces contacts auxquels la Commission de Coo-
pération semble attacher de l’importance.
Je suis convaincu que l’organisation d’un Institut à Paris [ne] sera la source d’au-
cune difficulté sérieuse—surtout si les autres pays prennent des initiatives analo-
gues—et il est raisonnable que la liaison intellectuelle ait un organe d’action dans
chaque pays, un endroit des réunions puissent avoir lieu à tour de rôle—même
lorsque Genève pourra offrir à la Commission internationale une installation digne
d’elle.[3]
Aurons-nous la possibilité de nous voir avant trop de mois?
En attendant rappelez-moi, je vous prie, au bon souvenir de Madame Einstein et
croyez à toute mon affection
P. Langevin
ALS. [15 375]. There are perforations for a loose-leaf binder at the left margin of the document. Writ-
ten on letterhead “Collège de France, Laboratoire de Physique Expérimentale.”
[1]For Einstein’s declining the invitation, see Doc. 349.
[2]Karl Scheel.
[3]The planned Institute on International Cooperation.
355. From Albert Wigand[1]
Halle, 31. 10. 24.
Sehr verehrter Herr Professor!
Herr Kollege Gockel teilte mir
mit,[2]
dass Sie in einem Vortrage in Luzern ge-
äussert hätten, der Poissonsche Satz lasse sich nach der Relativitätstheorie nicht für
Previous Page Next Page