5 3 0 D O C U M E N T S 3 7 6 , 3 7 7 O C T O B E R 1 9 2 2
376. To Pierre Comert
Berlin, 1er octobre 1922
Cher Monsieur Comert,
Je me suis donné beaucoup de mal pour trouver quelqu’un pour me représenter,
mais une série de circonstances malheureuses m’ont empêché de mener l’affaire à
bonne fin. J’avais d’abord l’intention de me faire représenter par mon ami le psy-
chologue Wertheimer, Professeur à l’Université de Berlin, mais il était en vacances
à Prague; et il est si sauvage qu’il a longtemps hésité à
accepter.[1]
Il m’a ainsi fait
attendre tant et si bien qu’à la fin il était trop tard. Je me suis adressé ensuite à M.
Troeltsch, mais lui aussi était en voyage de sorte qu’aujourd’hui je dois partir sans
avoir terminé cette
affaire.[2]
Je vous prie de ne pas attribuer cet échec à une mauvaise volonté de la part de
mes amis d’ici, mais à ce fait que ne se trouvait à Berlin aucune des personnes à qui
j’avais songé et qui, j’en suis persuadé, étaient auraient toute été désignées pour
me remplacer.
Avec l’assurance de mes sentiments amicaux, Votre
A. Einstein
TTrL (SzGeBNU, S408/No. 5). [84 671]. French translation of the nonextant German original (see
Comert to Inazo Nitobe, 5 October 1922 [SzGeBNU, S408/No. 5]).
[1]For his correspondence with Max Wertheimer on representing him on the International Commit-
tee on Intellectual Cooperation, see Doc. 362.
[2]For Einstein’s reservations about Ernst Troeltsch representing him on the committee, see
Doc. 351.
377. To Michele Besso
[Zurich, 4 October
1922][1]
Lieber Michele
Ich komme erst Freitag 10
Uhr,[2]
weil ich die Abreise um einen Tag verschieben
musste, und zwar zusammen mit
Vero[3]
Auf frohes Wiedersehen Dein
Albert.
AKSX (Einstein and Besso 1972, p. 186). [7 343]. The postcard is addressed “Herrn Michele Besso
Amt für geistiges Eigentum Bern,” and postmarked “Zürich 13 Oberstrass, [---] 22.”
[1]Dated by its reference to the one-day delay in Einstein’s arrival in relation to Abs. 425.
[2]Before leaving for Marseille to start his journey to Japan, Einstein spent 3 and 4 October in
Zurich and visited Besso briefly in Bern on Friday, 6 October (see also Doc. 379, and Edgar Meyer
to Paul Epstein, 4 October 1922, in CPT, Paul Epstein Collection, file 5.60).
[3]Vero Besso.
Previous Page Next Page